Éditions  PLEIN CHANT
   

L'Alphabet de la Mort
de Hans Holbein
entouré de bordures du XVIe siècle et suivi d’anciens poëmes français sur le sujet des trois mors et des trois vis, publiés d’après les manuscrits par Anatole de Montaiglon.
Collection Xylographies oubliées



Ci-contre : la page où fut utilisé le bois gravé de la lettre V (U), première lettre du passage de Sénèque, qui commence par "Ubicumque".


Ci-contre : l'initiale agrandie.




  
Cavalier, ce n'est pas ta course
Qui de la Mort te sauvera ;
Elle galope avecq toy pource
Que mieux ainsy bas te ruera.




f

Le quatrain décrivant l'initiale
et le bas de l'encadrement.


L'Alphabet de la mort de Hans Holbein aux éditions Plein Chant | Accueil