1987, 1989
Collection de L'Atelier furtif

21 € ISBN 978-2- 85452-042-2
18 € ISBN 978-2- 85452-083-5

Noë Richter

La lecture et ses institutions
I - La lecture populaire, 1700-1918
II - La lecture publique, 1919-1989

(I) La lecture populaire, 1700-1918.
304 pages.

En replaçant la lecture ouvrière dans l'histoire culturelle de la France, le présent ouvrage apporte une contribution essentielle à celle-ci. Les institutions de lecture, qui entretiennent les mécanismes acquis à l'école dans la masse de la population, sont encore mal connues ; l'auteur en découvre la genèse, en retrace les développements et montre comment les fonctions et les différents courants d'un système de lecture ségrégationniste ont fini par converger et par déboucher sur la conception de la bibliothèque moderne.


Un ancêtre du bibliobus : une camionnette du Comité américain pour les régions dévastées
de la France (C.A.R.D.), vers 1920.


(II) La lecture publique, 1919-1989.
240 pages. 

Ce second volet de La lecture et ses institutions offre un large tableau des hommes, des milieux, des idéologies qui ont influencé la démocratisation de la lecture après 1918 : un système de lecture publique qui cherchera ses voies durant un demi-siècle va s'opposer à la lecture populaire moribonde, ségrégative et aliénante. Mai 68 précipitera le renouvellement de l'institution. Les bibliothèques d'entreprise s'intégreront à un système national pluraliste adapté à la pénétration du livre dans les circuits populaires.


x