1987
Voix d'en bas
7 €

ISBN 978-2-85452-052-1

Jules Mougin

Usines
Récits de jeunesse





64 pages.

en 1912 de parents ouvriers, Jules Mougin a exercé « le plus beau métier du monde » ; celui de facteur rural au Revest-des-Brousses près de Manosque où l'avait attiré, avec son épouse, l'influence de Jean Giono. Plus connu aujourd'hui comme poète et artiste « brut », pacifiste invétéré, infatigable épistolier, Mougin dessine et sculpte à partir de matériaux de récupération. Dans sa retraite angevine, il collectionne les bois peints, les cailloux, les boîtes, les poupées, les cravates, les chapeaux melons… Cela ne doit pas faire oublier ses débuts dans les années 40, où son nom voisina fréquemment au fronton des revues de poésie ouvrière avec ceux de Jean l'Anselme, Jean Vodaine, Gaston Chaissac ou Michel Ragon. Ce petit livre est de cette veine qui nous conte en trois brefs récits des épisodes de son enfance dans le Nord de la France et dans le Paris populaire des années 20. Un quatrième texte, plus littéraire, nous permet de mesurer combien Giono a pu marquer Mougin qui devait plus tard placer sa propre maison sous le signe de « Baumugnes ». L'ensemble, près de soixante-dix ans après sa première parution, a conservé tout son pouvoir d'émotion.






x