2016
Voix d'en bas
Les Amis d'Henry Poulaille
21  €

ISBN 978-2-85452-326-3


Jean Prugnot

Des voix ouvrières
précurseurs, écrivains, militants, éditeurs
Préface d'Henry Poulaille
 


416 pages. Préface d'Henry Poulaille.

Henry Poulaille et son ami, Jean Prugnot (1907-1980), auteur d'un roman, Béton armé (1937), militant syndicaliste et antimilitariste, déjà rencontré par les lecteurs de Plein Chant pour une étude sur Jérôme-Pierre Gilland (in Les Conteurs ouvriers, 2015), encadrent ce recueil d’articles sur des écrivains et militants ouvriers. Jean Prugnot a passé une grande partie de sa vie à défendre l’action d’Henry Poulaille et la littérature prolétarienne par tous les moyens dont il pouvait disposer et Des voix ouvrières, introduit par une préface de Henry Poulaille, se termine logiquement par un hommage de Jean Prugnot à Henry Poulaille. Les textes ici rassemblés parurent en majorité dans un journal syndical de postiers, P.T.T., publié à la veille de la Seconde Guerre mondiale, animé d’une réelle tolérance à l'égard de la pensée anarcho-syndicaliste. Parmi les écrivains et les éditeurs analysés ou présentés par Jean Prugnot, on note Jules Vallès, Marcel Martinet, Émile Guillaumin, Lucien Bourgeois, Victor Serge, Maurice Wullens et sa revue, Les Humbles, Marcel Hasfeld et la Librairie du Travail. Mais bien d’autres auteurs ou militants y sont étudiés. Le lecteur aura ainsi une large vision de l’expression ouvrière des XIXe et XXe siècles à travers l’évocation d’œuvres choisies parmi les plus représentatives.

Auguste Brepson, par Jean Prugnot
Émile Guillaumin. Le type de l'écrivain paysan



x